Feeds:
Articles

Posts Tagged ‘affaire’


L’affaire a suscité l’émotion dans toute la Russie

 

« L’affaire a suscité l’émotion dans toute la Russie. Galina Riabkova, une femme de 30 ans, est soupçonnée par la police d’avoir jeté ses fils âgés de 2 et 4 ans d’un immeuble de Dolgoproudny, au nord de Moscou. La femme aurait convaincu les deux petits garçons de quitter leur appartement du huitième étage pour monter au quinzième étage en leur promettant qu’ils pourraient lancer des avions en papier du balcon. »

« La mère a alors lancé les deux enfants du balcon. Ils sont décédés des suites de leurs blessures », a indiqué la commission d’enquête dans un communiqué. La femme, arrêtée le 24 juin, devrait subir des examens psychologiques. Lors de l’interrogatoire, Galina Riabkova a déclaré qu’elle ne pouvait plus supporter ses enfants. Ces derniers, non scolarisés, étaient gardés à domicile.

Le choc

La chaîne CCTV a d’ailleurs diffusé la vidéo de surveillance du hall d’entrée. On voit la jeune femme souriante, peu après l’incident. Les voisins sous le choc la surveillent en attendant l’arrivée de la police. L’un d’entre eux a décrit la macabre découverte au tabloïd « Lifenews ». Il raconte que sa femme l’a réveillé en lui disant que des enfants étaient tombés de l’immeuble.

Le couple s’est alors précipité dans l’entrée où ils ont vu les enfants gisant sur le sol. Ils ont ensuite croisés la femme de 30 ans. « Nous lui avons demandé si c’était ses enfants et elle a répondu froidement "oui, je les ai jetés" ». Au moment des faits, le père des petits garçons était en voyage d’affaires

(par N.R source : Elle , le 26/06/2012)

 


CCTV:Russian Mother Killed Her Two Sons By Throwing Them From 15th-Floor Balcony

 

https://affairesfamiliales.wordpress.com/2012/06/27/la-russie-sous-le-choc-une-mere-jette-ses-deux-enfants-du-15e-etage-et-repars-souriante/

 

 


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

 

Read Full Post »


Affaire d’Etat : Le plus grand scandale politique de la décennie, définitivement étouffé ?

Instruction 2383/13/15 – Information contre X – Viol en réunion (sur mineur)

« La plainte pour viol en réunion contre Lang, Hollande était recevable en avril 2012, puis reçue. Une instruction a été ouverte. Un juge (Jean-Louis Jouve) a été saisi de l’affaire, instruite au TGI de Paris, depuis le 23 mars 2013. Le père de la victime censuré depuis.

Emmanuel Verdin est le père de Laureen, une enfant décédée à l’age de 4 ans, d’une MST contractée lors des viols en réunion.

(Ill. de droite à gauche : Jack Lang , François Hollande , Pierre Moscovici )

.

Scoop.it – Justice : Droits des enfants & Affaires Familiales
plainte_contre_lang_hollande_num_12-244_TGI_Paris

« Viol en réunion : La plainte contre Lang et Hollande est recevable » [enreg. num. 12/244, TGI Paris] Source : « M. Verdin, le père de Laureen, une enfant décédée d’une MST contractée lors des viols en réunion dont elle a été victime, a déposé une plainte contre Lang, Hollande (…). Celle-ci vient d’être jugée recevable, donc un juge d’instruction devrait (…) instruire. M. Verdin l’a annoncé hier sur la page de son groupe Facebook, la plainte qu’il a déposée (…) est donc retenue par la Justice, ce qui ne manque pas d’étonner. (…) » (Dondevamos)

Pour rappel, DDH 48, Article 11 : « Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées (…)« 

+ voir également : dispositions – Bulletin Officiel Ministère de la Justice n°82 – sur « la présomption d’Innocence et les droits des victimes »relatif à la procédure de dépôt de plainte / 2.1.1.al.3 Délivrance d’un récépissé de plainte : « Ces déclarations, destinées à permettre l’identification des auteurs des faits, pourront être recueillies ultérieurement par le service qui sera chargé de l’enquête. » / 2.1.2.al.1 Délivrance d’un récépissé de plainte : « Il convient, ainsi que cela est généralement d’ores et déjà pratiqué, qu’à la demande de la victime lui soit remis un récépissé de dépôt de plainte. »)

Pedocriminalite« (…) Pour résumer l’affaire, Verdin n’a jamais connu sa fille. Elle est née après que sa compagne et mère de l’enfant l’ait quitté, fin 1996. Laureen naît le 31 janvier 1997. Cette année-là, L’ex de Verdin se retrouve dans un foyer pour femmes enceintes: le foyer d’Ariane à La Roche sur Yon. Un foyer qui a défrayé la chronique il y a quelques années.

Etrangement, selon le quotidien Le Parisien du 12/05/2005, le directeur de ce foyer était poursuivi pour viols et agressions sexuelles sur des pensionnaires et des salariées. (…). Le directeur en question, (…) a été condamné à 13 ans de prison pour « deux viols, quatre agressions sexuelles et deux harcèlements », et à 15 ans en appel. (…)

Verdin finit par apprendre que si Laureen a bien été placée, c’était pour des soupçons de pédophilie. Il apprend encore par un témoin, voisin et autre ex de la mère de Laureen, (…) que des partouzes ont bien eu lieu, dont Laureen a été victime.

Verdin lance alors, (…) une procédure pour les viols en réunion, procédure qui s’est perdue, lui explique-t-on en juillet 2011.(…) » (Dondevamos)



Vidéo (2011) témoignage du père de la victime, Emmanuel Verdin
( lien alternatif sur rutube )

(cf également . conférence de presse Emmanuel Verdin 1er septembre 2012)

23/06/2011 : dépôt de plainte, numéro: p11-174-0987


Plainte numéro: p11-174-0987 – Section P4 – TGI de Paris – 23/06/2011 (source : Pedopolis / Dossier Emmanuel Verdin)
Acte de Naissance de Laureen Marchet (source : Pedopolis / Dossier Emmanuel Verdin)

02/11/2011 : « Maître Jean Chevais accepte officiellement d’assurer la défense d’Emmanuel Verdin« . (Pedopolis)


08/11/2011 : « Audition de E. Verdin: « Emmanuel Verdin a été entendu ce jour pendant + de 4 heures à la gendarmerie de Bourg-sur-Gironde et son récit a été pris au sérieux par les gendarmes. L’interrogatoire a eu lieu dans le cadre d’une enquête préliminaire ordonnée par le procureur de Libourne suite à une plainte d’Emmanuel déposée dans sa région un peu avant sa plainte contre JL. L’interrogatoire a porté essentiellement sur les « viols en réunion » qui se sont produits pendant la soirée anniversaire où la petite Laureen a été abusée par plusieurs adultes. Bien sûr, le volet JL a été évoqué également, mais celui-ci sera surtout exploré par la deuxième plainte, déposée à Paris, à propos de laquelle on attend toujours des nouvelles. Maître Jean Chevais a été informé de ces avancées. » (Pedopolis)


03/01/2012 : Audition «(…) M. Emmanuel VERDIN, père de la victime, [aurait] été auditionné le 3 janvier 2012 à la Gendarmerie de Bourg-sur-Gironde pendant 4h. Il a ainsi impliqué François HOLLANDE et Pierre MOSCOVICI pour non dénonciation de crimes et a porté plainte contre tous les protagonistes de l’affaire. Une information judiciaire [aurait] ainsi été ordonnée par le Procureur de la République de Libourne (Gironde) concernant les services de police et de justice (…) [relatif à] de faux témoignages et de dissimulation de preuves (…). Enfin, le Procureur Général de la Cour d’Appel de Poitiers ainsi que la Chancellerie [auraient été] saisi de l’affaire » (Olivier Berni, blogs.MediaPart [article censuré (?)] / lien alternatif )


23/01/2012 : « Déssaisissement du TGI des Sables d’Olonne au profit de Paris » (source – ci-contre)


03/07/2012 Emmanuel Verdin appelle à venir le soutenir : « Suite a la plainte de jack lang envers le [site wikistrike] je suis convoque devant un juge d instruction pour diffamation le 13 juillet a 11h 45 au TGI de paris là je vais pouvoir apporter les preuves de mes dires alors pour ceux qui veulent me soutenir ce jour la je vous donne rendez vous devant le palais de justice… » (Emmanuel Verdin depuis Facebook – source Pedopolis)


13/07/2012 Mise en examen de Wikistrike (Ghisham Doyle, Directeur de la rédaction) et Emmanuel Verdin (source Pedopolis) [ instruction 407/12/21?]


01/09/2012 Conférence de presse d’Emmanuel Verdin (chronologie / 1998 à 2011) cf [video]


12/10/2012 Communiqué de Dondevamos : « Affaire Verdin: les poursuites vont démarrer »
« (…) Aujourd’hui, trois plaintes, avec constitution de partie civile, sont en cours:

  • – plainte pour viol en réunion : contre la mère de la petite, trois de ses compagnons, et deux hommes politiques bien connus (…)
  • – plainte pour administration d’un virus entraînant la mort: contre un homme politique.
  • – plainte pour avoir sciemment laissé mourir Loreen: contre les deux parents de Verdin, contre les deux parents de la mère de Loreen, et contre la mère de LoreenVerdin a payé la caution liée à sa plainte avec constitution de partie civile. Dès aujourd’hui, il n’a plus le droit de s’exprimer publiquement sur cette affaire.

Le juge a décidé qu’il y avait de quoi poursuivre, puisqu’il n’a pas déclaré que la plainte était irrecevable. D’ici un mois, des juges d’instruction seront nommés. Plus d’infos sur l’affaire  » (source: Dondevamos)


03/10/2012 Maître Gilbert Collard aurait accepté de prendre le dossier du plaignant (source : Dondevamos)


17/10/2012 Communiqué d’Emmanuel Verdin posté sur Facebook : « Ayant de gros problèmes personnels dut a l affaire entre guillemets on veut me mettre plus bat que terre je suis oblige d arrêter de communiquer par internet car je vais bientôt me retrouver une nouvelle fois a la rue faute de moyens financier suffisants alors l affaire continue sont cours mais pour l instant sans moi merci de vos soutien et j espère a bientôt sur les roseaux« 


19/03/2013 Communiqué d’Emmanuel Verdin posté sur Facebook : « Enfin une bonne nouvelle un juge d instruction de paris viens d etre saisi de l affaire et il est en charge d instruire mon affaire et j espere bientot [des] mises en examen »« Un juge d instruction parisien est saisi de l’affaire depuis mars 2013. Son rôle est d’enqueter sur l’affaire et de poursuivre les personnes citees dans le dossier« 

22/03/2013 Communiqué d’Emmanuel Verdin posté sur Facebook : « un juge d instuction parisien ouvre l enquete pour viol en reunion sur mineur de moins de 15 ans contre [JL, FH, et PM]« 


07/09/2013 Interview d’Emmanuel Verdin postée sur Dailymotion : « Le doyen des Juges d’Instruction a saisi un Juge d’Instruction (…) l’affaire lui a été transmise le 23 mars 2013 » (2:15) – « Instruction ouverte par le parquet de Paris contre JL et PM pour viol en réunion sur mineur de moins de 15 ans » (1:20) – « et indirectement FH pour non dénonciation » (0:30)


24/09/2013 Communiqué d’Emmanuel Verdin, sur Twitter :

Nommé « Vice-président chargé de l’instruction » au
Tribunal de grande instance de Paris : M. Jean-Louis JOUVE, vice-procureur de la République près le tribunal de grande instance de Bobigny. ( Décret du 9 juillet 2010 JORF n°0160 du 13 juillet 2010)

Procédure criminelle 2383 13/15
Procédure criminelle contre X, Instruction 2383/13/15 – 27/03/2014 – ordonnance de commission d’expert

 


29/09/2013 Communiqué d’Emmanuel Verdin, sur Twitter :

Affaire Emmanuel Verdin VS Jack Lang - Laureen Marchet
Affaire Emmanuel Verdin VS Jack Lang - Laureen Marchet


15/10/2013 Communiqué d’Emmanuel Verdin, sur Facebook :

Affaire Emmanuel Verdin VS Jack Lang - Laureen Marchet


19/12/2013 Communiqué d’Emmanuel Verdin, sur Facebook :

Affaire Emmanuel Verdin VS Jack Lang - Laureen Marchet


26/12/2013 Communiqué d’Emmanuel Verdin, sur Facebook :

Affaire Emmanuel Verdin VS Jack Lang - Laureen Marchet


11/04/2014 Communiqué d’Emmanuel Verdin, sur Facebook :

emmanuel verdin - convocation 15 avril


06/09/2014 Communiqué d’Emmanuel Verdin, sur Facebook :

emmanuel verdin

Vidéo dans laquelle Emmanuel Verdin déclare à 0:54 « (…) En effet, je suis depuis un petit moment déjà, en possession d’une vidéo, durant 1 min.46, et qui date donc du 30 septembre 2000 à 23h45, où on y voit sur cette vidéo, sur un canapé de salon, Monsieur Jack L*, nu, assis, et une petite fille, et avec son sexe dans la bouche. Et on y voit aussi M. François H*, à côté de lui, en caleçon, et jouant avec le sexe donc de cette petite fille. La scène a été filmée par Dominique M(*), la mère de Laureen et mon ex-compagne. C’est une scène qui a été filmée sur une péniche* amarrée à Paris, pas très loin de la Tour Eiffel. Cette vidéo va être transmise au Juge d’Instruction lors d’audiences qui sont prévus dans les mois prochains (…) » (E.Verdin)


17/09/2014 Convocation d’Emmanuel Verdin pour le 06/10/14 par M. Jean-Louis Jouve, Juge en charge de l’instruction

Procédure criminelle 2383 13/15
Instruction 2383/13/15 – 06/10/2014 – convocation de la partie civile (1 an et demi après le début de l’instruction)

 


03/11/2014 Compte Facebook d’Emmanuel Verdin inaccessible

facebook emmanuel verdin


25/02/2015 Vidéo d’Emmanuel Verdin le 25/02/15 posté sur Youtube, dans laquelle il déclare :

« Bonjour, Je m’appelle Emmanuel Verdin.
Ma fille Laureen âgée de 4 ans a été violée en réunion en 2001 par sa propre mère, ses différents compagnons, ainsi que des hommes politiques connus.
En mars 2012, j’ai fait une plainte avec constitution de partie civile pour des faits de viols en réunion sur mineur de moins de quinze ans. Suite à cette plainte, un juge d’instruction parisien [Jean-Louis Jouve] a été nommé pour instruire cette affaire [Instruction 2383/13/15 – Parquet 1208323023], le 23 mars 2013.Suite à cette instruction, j’ai été convoqué le 06 octobre 2014 pour une audition de partie civile dans le bureau du juge d’instruction parisien Monsieur Jean-Louis Jouve. Il m’a confirmé que en juin 2001, il y avait bien eu une procédure faite par les autorités de la Roche-sur-Yon sur ma fille Laureen pour des faits de viols en réunion commis sur elle par sa propre mère, ses différents compagnons ainsi que des hommes politiques connus.

De mon côté, dans le bureau du juge, j’ai de nouveau cité comme auteurs des faits de viols en réunion sur Laureen Marchet, sa mère Dominique Marchet, ses compagnons ~Stéphane Carvalho* [orthographe incertaine], ~Hubert Jeannot* [orthographe incertaine], et ~Didier Charpentier* [orthographe incertaine], ainsi que Monsieur Jack Lang*, François Hollande* et Pierre Moscovici*.

[(*) l’instruction étant en cours, les personnes citées bénéficient de l’entierté de la présomption d’innocence. Les noms relevés par cette déclaration, ne saurait impliquer un quelconque soupçon de culpabilité qui reste du ressort de l’enquête de l’instruction en cours et du jugement. La prudence doit donc être expressément observée afin de respecter ce principe légitime]

J’ai aussi indiqué au juge dans quelles conditions, les lieux, les dates où Laureen avait été abusée sexuellement. J’ai indiqué qu’en plus de la Roche-sur-Yon, elle avait été abusée à Paris dans une péniche amarrée dans le XVIe arrondissement
[NB. Non précisé s’il est fait allusion à la péniche « Le Kérala » rebaptisée « Le Makaï », depuis son rachat en 2001″], proche de l’Assemblée nationale. J’ai indiqué qu’il y avait aussi une connexion avec des voyages à Marrakech dans un hôtel de luxe et que cela rejoignait les propos de Monsieur Luc Ferry sur Canal Plus. Dans cet affaire, j’ai été auditionné en juin 2011 et j’ai confirmé que qu’il y avait bien des voyages pédophiles qui ont été fait à Marrakech dans un hôtel de luxe et que des personnes avaient bien été inquiétées dans cet hôtel. Je parle bien évidemment des personnes impliquées dans mon affaire.

J’ai aussi révélé l’existence d’une vidéo qui a été faite en 2001, où l’on y voit toutes les personnes citées* avoir une relation sexuelle avec une petite fille. Et après vérification, cette petite fille, il s’agit de Laureen Marchet, ma fille. Donc le juge d’instruction, les services de police et les services de gendarmerie connaissent cette vidéo et elle est enregistrée comme preuve dans ma déposition. Pour répondre à certaines personnes sur le net, je ne mettrai jamais cette vidéo en ligne. Je considère que c’est une preuve qui fait partie du dossier et qui n’a pas sa place sur le net. Si un jour, il y a un procès, évidemment, là dans le cadre juridique, on pourra faire visionner cette vidéo.

Je précise aussi qu’en 2012, Monsieur Jack Lang a porté plainte contre moi pour diffamation et que le procès a eu lieu, le 15 janvier dernier. Je vais être condamné pour diffamation, car malgré l’instruction en cours, Monsieur Jack Lang est toujours considéré comme innocent. Et le 15 janvier, le juge n’a pas retenu le fait qu’il y avait une instruction en cours. Donc je vais être certainement condamné mais nous allons faire appel car il y a une instruction en cours qui doit déterminer si oui ou non, Monsieur Lang est bien auteur des faits qui lui sont reprochés. » (déclaration d’Emmanuel Verdin dans vidéo id. uvZXLlOaaY4 postée sur youtube le 25.02.2015)

 


2015 Affaire Verdin définitivement étoufféee ?

Affaire Emmanuel Verdin censurée
3 ans après le dépôt de plainte, 1 an et demi après le début d’instruction
groupe facebook de soutien de la partie civile (Emmanuel Verdin)


jack lang 3 affaires 0 proces
jack lang citation decouvreurs du xxi siecle


Roger Holeindre à propos de l’Affaire du « lieu de vie » Le Coral (1982)


.


ci-dessus Archives télévisuelles / Autres archives

.


« Ceux qui violent des gosses n’ont pas d’avenir (…) Les affaires vont sortir… » (Marion Sigaut)

.


« Ca ne viendra pas d’en haut… C’est les gens d’en bas qui changeront les choses… Il y a une vague qui monte. Et la vague, c’est la prise de conscience.(…) Avec le mariage pour tous ils se tirent une balle dans le pied : les gens discutent et commencent à se poser des questions… «  » (Marion Sigaut)

.

A suivre (article connexe) : En Lituanie, des citoyens montent la garde 24/24h pour protéger une fillette A suivre (article connexe) : En Belgique, le député fédéral Laurent Louis réouvre l’Affaire Dutroux


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

Read Full Post »


L’honneur de la Belgique sera-t-il sauvé grâce à un de leur parlementaire, visiblement très courageux ?

Laurent Louis a transmis un email qui fait l’inventaire des grandes personnalités belges associées à la partie immergée de l’affaire Dutroux : il l’a adressé à ses confrères du parlement en prenant à témoin l’ensemble des citoyens belges. Un combat courageux où désormais, il risque sa vie à chaque minute [le dossier a été placé en lieu sûr au cas où il lui arriverait « quelquechose »].

L’image de la Belgique aura été maculée d’horreur par l’affaire Dutroux. Mais ce qui est intolérable, est le fait d’imaginer qu’il puisse y avoir encore d’autres enfants victimes…


Magistrale intervention du 14 décembre 2013, qui conclue le combat le plus courageux jamais rendu par un député…  Félicitation à la Belgique de compter parmi elle, une figure de l’Honneur et du combat politique pour la vérité…

Aussi, Laurent Louis en s’adressant aux autres parlementaires élus, appelle à une prise de conscience nationale (toutes tendances confondues), rappelant que « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui le regardent sans rien faire. »

Désormais, la balle est dans le camp du peuple belge : déjà pour garantir la sécurité de leurs élus qui tentent de les représenter dignement, sinon pour témoigner un soutien dans le choix courageux de s’exposer et défendre un des rares combats qui vaille encore la peine d’être mené : celui de l’Honneur…

Laurent Louis Parlementaire Belge député Fédéral Président du MLD

« Je demande que la justice soit faite. (…) Je me regarde tous les matins sans aucun problème dans un miroir. Et peu m’importe les risques que je prends. Je me dois d’être honnête vis à vis du peuple qui m’a élu. (…) Le combat ne sera pas facile et on tentera de me faire passer pour un illuminé ou un incompétent. (…) Pièces à l’appui, j’ai le pouvoir de vous ouvrir les yeux. Vous avez le pouvoir de les fermer ou de les garder bien ouvert. (…)

Je vous demande juste de participer à ce combat pour que justice soit faite ! (…) Nous pourrons alors construire ensemble la Belgique éthique de demain…‘ » (Laurent Louis)

« Ce matin, j’ai reçu un mail qu’il me semble important de partager avec vous.

Cet mail, qui a été envoyé à l’ensemble des parlementaires, met en lumière les vices et les implications de très nombreuses personnalités belges du monde politique, du monde des affaires, du monde judiciaire. Les accusations remontent même jusqu’à la famille royale.

En ma qualité de représentant du peuple belge, j’estime qu’il est de mon devoir de transmettre ce mail à l’ensemble des citoyens de mon pays dans un but purement informatif.

Laurent Louis Parlementaire Belge député Fédéral Président du MLDIl est évident que d’après ce que j’ai déjà pu découvrir dans mes recherches et avec mon expérience au sein du Parlement, je ne peux que souscrire aux demandes formulées dans ce courrier. Comme l’auteur anonyme, j’estime qu’il est temps de nettoyer notre pays de ceux qui le salissent et le déshonorent. Si un tel cataclysme pouvait se produire en Belgique, je peux vous dire que de très nombreuses têtes tomberaient et que notre pays se réveillerait plus propre, plus sain et plus agréable à vivre pour ses habitants et ses enfants en particulier.

PedocriminaliteJe l’ai déjà dit, le système belge est pourri. Ceux qui dirigent notre pays, ceux qui représentent les citoyens ne sont pas toujours des individus respectables à commencer par notre Premier Ministre dont j’ai déjà dénoncé les vices.

Pour ce qui concerne la liste des noms jointe au courrier, je laisse la pleine et entière responsabilité à l’auteur du document que je vous livre.

Bonne lecture à vous tous !

Laurent LOUIS,

Député fédéral – Président du MLD

(1) : Site web de Laurent Louis [censuré] (idem pour le parti MLD)
(2) : Wikistrike
(3) : Pedopolis

Pour résumer : également voir -> cette excellente synthèse (documentaire vidéo 90min) qui fait le lien entre les différentes affaires Zandvoort, Dutroux, etc… (signé Karl Zéro)

Links associés …


Le député fédéral subit des pressions politiques


L’affaire Dutroux : 320 000 personnes pendant la marche blanche


Temoin X1 – Regina Louf -> Interview


Laurent Louis en tee-shirt « Libérez le MLD » suit à la censure de ces moyens de communications


Ci-dessus, interview Radio de Laurent Louis : « C’est claire que le monde politique est au courant »

Une allocution exemplaire au parlement Belge pendant 10 bonnes min


La Ministre de la justice explique sans rougir que 545 PV d’auditions d’enfants abusés sexuellement sont perdus « par des femmes de ménages »


Appel au soutien du groupe français de lutte contre le réseau pédocriminel (Stan Maillaud)


Laurent Louis (18/01/2013) : « Le temps est venu de dire la vérité » Une intervention exceptionnelle où Laurent Louis qui s’oppose à la guerre au Mali fait une mise au point au sujet de la corruption qui gangrène les institutions

https://affairesfamiliales.wordpress.com/2012/04/15/les-belges-appeles-a-sauver-leur-honneur/

A suivre (article connexe) : Des lituaniens montent la garde 24/24h pour protéger une fillette A suivre (article connexe) : « La plainte pour “Viol en réunion” contre Lang, Hollande est recevable »


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

Read Full Post »


En Lituanie, des citoyens font le guêt 24/24h pour empêcher qu’une fillette ne soit rendue à sa mère qui la vendait à des pédophiles

(Affaire Deimantele)

«Deimantele est au centre d’un scandale de pédophilie qui avait se coué la Lituanie en 2009. Alors âgée de 4 ans, la petite fille avait raconté à son père, Drasius Kedys, que sa mère, dont il était séparée, l’amenait chez «des messieurs appelés Andrius, Jonas et Aidas» et qu’elle subissait des attouchements sexuels de leur part. (…)

Les abus sur Deimantele se passaient tous les week-ends chez sa mère ou dans des chambres d’hôtel. En retour, Laimuté Stankūnaitė recevait de l’argent d’après la petite fille. Le prix moyen étant de 1 000 euros la séance. Les pédophiles ont été identifiés par le père comme un important juge de Kaunas et deux autres magistrats.

PedocriminaliteCourant 2009, son père avait envoyé aux parlementaires européens et à des journalistes des documents pour appuyer les accusations et avait même placé sur Internet le témoignage de sa fille, notamment sur YouTube.(…)

Début octobre 2009, Drasius Kedys [le père]a décidé de faire justice lui-même. Il a exécuté de plusieurs balles le juge et sa belle-sœur qui était, elle aussi, impliquée dans l’affaire. Après ce geste de vengeance, il a mystérieusement disparu. En avril 2010, son cadavre a été retrouvé. L’homme de 38 ans, considéré comme un véritable héros en Lituanie, se serait fait assassiner à son tour.(…)» [la suite & dossier complet sur Pédopolis]

source : Pédopolis (Affaire Deimantele)

 


Echec de la tentative de récupération (policiers masqués) de la fillette chez sa famille d’accueil (sa tante)

 


Témoignage de la fillette

 

NB : De nombreux Lituaniens campent 24h/24 autour de la maison pour empêcher une nouvelle tentative -> Webcam 24/24h

 

 

https://affairesfamiliales.wordpress.com/2012/04/09/des-lithuaniens-montent-la-garde-2424h-pour-proteger-une-fillette/
 


EPILOGUE : ce 17 mai 2012, après plusieurs semaines de solidarité des lituaniens qui campaient autour de la maison, la police anti-émeute parvient à exfiltrer la fillette pour la rendre à sa mère – S’en suit une consternation générale de la population lituanienne qui prend la rue pour manifester sa colère…

Article sur le sujet : "Le scandale rebondit en Lituanie"

 

 

 

 

 


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

 

Read Full Post »


Une fois n’est pas coutume, l’occasion suite aux découvertes de l’historienne Marion Sigaut sur l’affaire des Poissons, de faire un peu d’histoire…

 

En mai 1750, une rumeur persistante faisant état d’enlèvements d’enfants mis Paris en émoi. Les gens disaient que des agents de police déguisés s’emparaient d’enfants et d’adolescents et les envoyaient à l’Hôpital général. Des émeutes graves éclatèrent, des commissariats furent incendiés et des gardes tués. La répression de cette « Marche rouge » fut sévère et se solda par des condamnations à mort. Mais qu’était donc cet Hôpital général de sinistre réputation ?

Fondé en 1656 par Louis XIV, il était destiné d’abord à résoudre le problème de la mendicité par le « renfermement » des mendiants. Mais très vite cet établissement laïque géré par le parlement de Paris fut également utilisé pour enfermer d’autres catégories de population : les prostituées, les ivrognes et bientôt les enfants abandonnés, ou confiés à l’institution par des parents sans ressources, puis ceux qui traînaient dans les rues ou simplement y jouaient…

 


Vidéo 30min interview sur ce thème avec Marion Sigaut

 


Pedocriminalite

Les enfants disparaissaient par milliers. Ces gens là avaient la main mise sur des enfants qui rentraient dans l’hôpital général, et qui disparaissaient… (…) Sur ceux qui rentrent des centaines et des centaines disparaissent littéralement. Il y a vraisemblablement des affaires de mœurs à l’Hôpital général : L’hôpital général était au cœur d’un gigantesque trafic d’enfant…

"Pourquoi, brusquement on se met à enlever [service de police] des enfants dans la rue ?"
Cela coïncide exactement au moment où l’hôpital général se met en grève suite à l’arrivée de l’archevêque de Paris nommé pour y faire un contrôle." Ca a duré, jusqu’à ce qu’il y ait un enlèvement de trop. Un policier est pris en chasse par un parent et sa famille et l’affaire éclate…


Ces enlèvements ont conduit le peuple de Paris à se révolter sous la forme d’une guerre civile "la marche rouge" (par équivalence avec la "marche blanche" belge relative à l’affaire Dutroux) mais extrêmement sanglante…

Les domestiques ont pris les armes et ont fait la chasse à l’enleveur d’enfants. Il y a eu de très grosses émeutes sur Paris.

Il y a eu un procès (abominablement truqué). Condamnation des enleveurs d’enfants à 3 livres d’amende ! (Marion Sigaut)



 

Avant le XIXe siècle, On ne différencie pas les catégories de problèmes [délinquance, situation sociale, handicap] et d’enfants. La prime enfance est marquée par les faits suivants, les bébés illégitimes où des femmes les plus pauvres et isolées sont abandonnés au tour. La mortalité infantile est très grande. Les enfants même des familles bourgeoises ou nobles sont souvent élevés et allaités par des nourrices soit au sein de la famille (pour les plus riches) soit à la campagne. Voir L’enfant et la vie familiale sous l’Ancien Régime Philippe Ariès Pour les enfants abandonnés plus âgés, ils relèvent au XXVIIIe siècle de l’Hôpital Général notamment, l’hôpital des incurables à Bicêtre à la fois infirmerie, orphelinat, et prison.

Après cette période, l’enfant est éduqué en famille pour la plus grande majorité des enfants, il y apprend le métier de son père avant de devenir compagnon à son adolescence. L’éducation dans les collèges religieux est réservée à l’aristocratie ou la grande bourgeoisie. 200 Établissements scolaires jésuites existaient avant leur interdiction en 1763. L’éducation y était régie par le Ratio Studiorum ( plan des études ). Les obligations des élèves y étaient très détaillées y compris celles pour dormir la nuit. Le châtiment corporel y était pratiqué fréquemment. Le redressement des corps humains procédait au redressement moral, chacun devenant son propre censeur, tout au long de sa vie, une fois qu’il y avait été corrigé par la règle éducative.(Michel Foucault Surveiller et punir).

L’enfermement est de la compétence du parlement de Paris qui gère l’Hôpital Général et des lettres de cachets qui sont produites par le lieutenant de police à Paris. L’hôpital n’est pas un lieu de soin mais une prison et un hospice. Le terme infirmerie provient du mot latin firmus qui à la même étymologie que le mot fermer: Firmus: ferme au moral et au physique → ( verbe )Firmare ; rendre ferme, solide, en ancien français Enfermerie → Infirmerie[4] Le code pénal de 1791 envisage le mineur comme un auteur de violences potentiel qu’il faut dissuader par des menaces de sanctions exemplaires[5].

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_travail_social_en_France

 


Hopital Général « Les enfants sous tutelle sous l’Ancien Régime : des secrets bien gardés » (avril 2013)

 


[pour aller plus loin.. ] 2h00 conférence au sujet des "Lumières" XVIIIe. (juin 2012)

 


Conférence de Marion Sigaut – L’affaire Damiens : une affaire de mœurs ? (Réseau pédocriminel élitiste au 18° siècle)

 

Du même auteur (Marion Sigaut)..

 

I. L’achèvement de la centralisation

 

X – Le nouveau jansénisme

 

II L’humanisme

 

XI – La guerre des juges contre l’Eglise

 

III – L’anti-humanisme

 

XII – Le supplice de Damiens, ou le triomphe des barbares

 

IV – Le jansénisme au Grand siècle

 

XIII – L’humanisme des Lumières revisité : Voltaire

 

V – La chasse aux sorcières

 

XIV – L’humanisme des Lumières revisité : l’Encyclopédie

 

VI – La justice du roi : les Grands jours d’Auvergne

 

XV – Turgot ou l’avènement du libéralisme : la fin de l’Ancien Régime

 

VIII – Le satanisme au cœur de l’Etat : l’affaire des poisons.

 

XVI – Turgot ou l’avènement du libéralisme : la fin de l’Ancien Régime

 

IX – Le tournant de la régence

   

 

Pour aller plus loin…

 


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

 

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :