Feeds:
Articles

Posts Tagged ‘abus’


Psychiatrie : La mise sous drogues des enfants est une industrie de 4,8 milliards de dollars.

« 20 millions de gamins et d’adolescents (1 sur 4 env.) sont étiquetés avec des “troubles mentaux” qui sont basés uniquement sur une liste récapitulative de comportements. »

« Il n’y a pas d’examens du cerveau au scanner, pas de rayons X, pas de tests génétiques ou sanguins prouvant qu’ils sont “malades mentaux”, et pourtant ces enfants sont stigmatisés pour la vie avec des troubles psychiatriques, et on leur prescrit des drogues psychiatriques dangereuses qui mettent leur vie en danger. La mise sous drogues des enfants est une industrie de 4,8 milliards de dollars. Voici les faits sur cette industrie qui génère des milliards de dollars en étiquetant et droguant les enfants pour le profit. »

source : http://frederic-grossmann.fr/spots-dinformation/

Aux USA (qui semble avoir abusé depuis bien trop longtemps de ces posologies ou du fluor ?), Le département de police détache 1 unité d’intervention (SWAP) afin d’encercler une habitation et ainsi convaincre une mère de donner la posologie à sa fille !? (l’histoire ne dit pas quel est le service pour les enfants qui refusent de manger leur soupe ?)

Le DSM-5 décrédibilisé par la main mise des dealers de psychotropes

Dérives aux USA ?  « Psychiatrie – La vérité sur ses abus » + d’infos : http://www.ccdh.fr

 

A suivre (article connexe) : Enfermements psychiatriques de militants pacifiques A suivre (article connexe) : Pourquoi les enfants séparés souffrent


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

Publicités

Read Full Post »


En Lituanie, des citoyens font le guêt 24/24h pour empêcher qu’une fillette ne soit rendue à sa mère qui la vendait à des pédophiles

(Affaire Deimantele)

«Deimantele est au centre d’un scandale de pédophilie qui avait se coué la Lituanie en 2009. Alors âgée de 4 ans, la petite fille avait raconté à son père, Drasius Kedys, que sa mère, dont il était séparée, l’amenait chez «des messieurs appelés Andrius, Jonas et Aidas» et qu’elle subissait des attouchements sexuels de leur part. (…)

Les abus sur Deimantele se passaient tous les week-ends chez sa mère ou dans des chambres d’hôtel. En retour, Laimuté Stankūnaitė recevait de l’argent d’après la petite fille. Le prix moyen étant de 1 000 euros la séance. Les pédophiles ont été identifiés par le père comme un important juge de Kaunas et deux autres magistrats.

PedocriminaliteCourant 2009, son père avait envoyé aux parlementaires européens et à des journalistes des documents pour appuyer les accusations et avait même placé sur Internet le témoignage de sa fille, notamment sur YouTube.(…)

Début octobre 2009, Drasius Kedys [le père]a décidé de faire justice lui-même. Il a exécuté de plusieurs balles le juge et sa belle-sœur qui était, elle aussi, impliquée dans l’affaire. Après ce geste de vengeance, il a mystérieusement disparu. En avril 2010, son cadavre a été retrouvé. L’homme de 38 ans, considéré comme un véritable héros en Lituanie, se serait fait assassiner à son tour.(…)» [la suite & dossier complet sur Pédopolis]

source : Pédopolis (Affaire Deimantele)

 


Echec de la tentative de récupération (policiers masqués) de la fillette chez sa famille d’accueil (sa tante)

 


Témoignage de la fillette

 

NB : De nombreux Lituaniens campent 24h/24 autour de la maison pour empêcher une nouvelle tentative -> Webcam 24/24h

 

 

https://affairesfamiliales.wordpress.com/2012/04/09/des-lithuaniens-montent-la-garde-2424h-pour-proteger-une-fillette/
 


EPILOGUE : ce 17 mai 2012, après plusieurs semaines de solidarité des lituaniens qui campaient autour de la maison, la police anti-émeute parvient à exfiltrer la fillette pour la rendre à sa mère – S’en suit une consternation générale de la population lituanienne qui prend la rue pour manifester sa colère…

Article sur le sujet : "Le scandale rebondit en Lituanie"

 

 

 

 

 


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

 

Read Full Post »


« Jean-Marie Calise, né en 1950 est de ces éducateurs qui inspirent la confiance. Un de ces prédateurs qui sévissent dans les foyers pour mineurs où l’on place bien souvent de façon abusive.

Échappant à des risques familiaux réels ou fantasmés, six garçons et une fille de 7 à 10 ans n’échapperont pas, eux, [aux viols]. Il y aurait eu d’autres victimes encore, mais on ne parle pas trop de cela dans les foyers, on y a la pudeur mal placée de l’étouffoir.

D’ailleurs les services du Conseil Général ne sont jamais responsables, la faute à pas de chance ou plutôt aux parents qui ont fait que la collectivité a été obligée de mettre leurs enfants entre les mains de pervers grouillant dans les services de la protection de l’enfance.
Services sociaux

Cette fois cependant, l’éducateur ne passe pas entre les mailles du filet et comparaissant devant les assises à Versailles, il écopera de 10 ans de prison dont il en effectuera 6. (…)

La rééducation de l’éducateur est rapide, sorti fin 1988, le voila formateur pour futurs directeurs de centres de vacances !« 

source : comité Cedif  

article connexe : « Une liste noire des éducateurs » (20minutes)

 


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

 

Read Full Post »


« Nous avons appris que notre rapport relatif à la protection de l’enfance était lu et apprécié, y compris par des décideurs. C’est une bonne nouvelle, et nous espérons que les 8 propositions que nous avons eu l’occasion de formuler seront assez rapidement adoptées.

Entretemps, nous nous attelons à une nouvelle mission complémentaire : recenser certains modes opératoires désastreux des travailleurs sociaux et leurs conséquences sur les familles dans le cadre d’un livre noir de la protection de l’enfance. Nous espérons bien sûr ne dénoncer que des exceptions, mais l’inhabituel invoqué sous prétexte fallacieux de moyens se reproduit un peu trop souvent.
Services sociaux

Aux manques d’écoute, aux interprétations partiales, peuvent s’additionner dans les cas les plus outranciers de véritables délits commis par des enquêteurs, éducateurs, assistantes sociales, psy, dans le cadre de leurs missions.

C’est face à de telles situations que notre rapport rajoute un neuvième point, celui de la nécessaire moralisation de la profession d’enquêteurs sociaux et plus largement des agents chargés de mission en terme de protection de l’enfance.

Moraliser consiste donc à sanctionner véritablement les faux intellectuels commis par des fonctionnaires dans l’exercice de leur fonction.

Moraliser c’est permettre à la loi de s’exercer d’abord en excluant de la profession les brebis galeuses, mais aussi insister sur la répression des faux et usage de faux commis par personne dépositaire de l’autorité publique agissant dans l’exercice de ses fonctions ou de sa mission.

Rappelons donc que ceux qui seront reconnus coupables de tels délits encourent des peines de 15 ans de prison et de 225 000 euros d’amende en vertu des articles 441-2 et 441-4 du Code Pénal. Nous insistons d’ailleurs pour que les contrevdenants effectuent l’intégralité de telles peines !

À ce sujet des plaintes sont d’ailleurs déjà parties, nous serons vigilents quant à la façon dont elles seront traitées, il importe en effet que la chancellerie soit sensibilisée et sensibilise à cette question. Des classements intempestifs seraient un très mauvais signal envoyé aux justiciables en terme de politique judiciaire. (ComiteCedif) »

source : ComitéCedif

 

https://affairesfamiliales.wordpress.com/2012/03/29/bientot-un-livre-noir-de-la-protection-de-lenfance/
 

 

 

 


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

 

Read Full Post »


« Pédophilie féminine »…

Lorsqu’on prononce, en les associant, ces deux mots, notre interlocuteur nous regarde d’abord avec incrédulité puis, dans un deuxième temps, demande : « ça existe vraiment ?! » La pédocriminalité a récemment conquis l’espace médiatique, mais ce crime est encore tabou quand il est commis par une femme.

 

Pedocriminalite"Notre société refuse l’idée que la sexualité féminine puisse être violente, dominatrice et qu’elle puisse être active. Dans sa vision toute masculine, la femme est une icône : celle qui donne la vie, protège son enfant et l’élève dans la douceur. Elle est l’épouse, la compagne ou la maîtresse aimante.

Dans l’horreur, la violence sexuelle, elle ne peut être l’égale de l’homme, sous prétexte de faire exploser l’ordre sociétal. L’idée qu’une femme puisse abuser d’un enfant est l’ultime forme de discrimination. Occulter cette transgression sexuelle, c’est contester, peut-être inconsciemment mais, par définition, toute sexualité féminine. Les femmes pédophiles reproduisent, en tout point, le schéma de leurs homologues masculins. En grande majorité, elles se cachent dans le milieu familial ou le cercle des proches.

S’il y a peu de prédatrice, c’est que souvent leur métier leur donne accès à l’enfant. Les agressions sexuelles commises sur des mineurs sont considérées comme les crimes les plus horribles, mais lorsque l’acte est perpétré par une femme, par une mère, on touche à l’impensable, à l’irreprésentable, à l’indicible." (Réalisation : Jean-Pierre Igoux – http://www.francetvod.fr/site-vod/pedophilie-au-feminin-le-tabou/)

 

https://affairesfamiliales.wordpress.com/2012/03/22/tabou-la-pedophilie-au-feminin-ca-existe/

 

Services sociaux   Asuivre : 280 000 hommes victimes de violence conjugale, en France : pourquoi un black out ?

 

 


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

 

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :