Feeds:
Articles

Posts Tagged ‘pédophile’

Lettre ouverte aux négationnistes faisant l’amalgame entre SAP et pédophilie


Le monde n’est pas « ou blanc ou noir »
mais souvent les deux

.

Il peut y avoir des manipulations mentales de l’enfant « désaffection parentale » (sans parler de « syndrome » – terme inapproprié techniquement puisqu’il exige une exhaustivité de la symptomatologie) et il peut également exister l’utilisation du concept SAP (Aliénation Parentale) comme d’un parapluie (dans le cas d’inceste par exemple).

Cependant, l’évocation du concept d’aliénation est pour une majorité de cas tout à fait hors du cadre d’accusations pédophiles. On parle de désaffection d’un parent de manière progressive qui tourne à des comportements de l’enfant manifestement pathologiques (cf. ce reportage) où l’enfant est soumis à un lavage de cerveau. D’enfant-otage, isolé de son parent, il devient peu à peu enfant-soldat. Aucun lien avec la pédophilie dans tous ces cas…

.


Si demain, les pédophiles se mettent à réclamer des droits et que, par exemple, sous couvert d’un droit à la différence, ils se mettent à vouloir s’abriter à nouveau d’un énième concept pour justifier leur basse besogne :

Devrions-nous considérer alors qu’il faille s’attaquer au concept même du droit à la différence d’une manière généralisée ? Voire de déclarer que tous ceux qui évoquent le droit à la différence (et même si il n’y a aucun lien avec la pédophilie) soient dès lors considérés comme « sectes », « adeptes », etc… ? Ne serait-ce pas là, un petit peu excessif ?

Comme un taureau dans une arène, ne faudrait-il pas songer à s’attaquer directement à celui qui agite un chiffon rouge plutôt qu’à tous les chiffons qu’il puisse agiter ?

.


Quant à Gardner, si demain on apprenait qu’Einstein était un escroc devrait-on alors remettre en cause la théorie de la relativité pour autant ?

Et que faisons-nous des oeuvres d’art produites et exposées par des artistes dont on découvrirait des penchants abjectes ? Ou qui seraient politiquement condamnables ? Que feriez-vous par exemple, des cendres de Victor Hugo et de son oeuvre, si vous appreniez qu’il était antisémite ? L’objectivité juge l’objet, la subjectivité, le sujet…

.


Par ailleurs, même si la pédophilie au féminin existe, comment considérer également les nombreux cas où c’est la mère qui est rejetée par son enfant ?

Ex: 1 témoignage d’une mère aliénée

« (…) je suis désespérée de ne plus voir mon fils, ma vie s’est brisée le jour ou on me l’a enlevé, j’ai beau faire les choses comme il faut….malgré qu’il ne veuille plus me voir, je lui écris des lettres toutes les semaines, sans jamais de réponse, aucun coup de fil, (…) »

Pour tous ces cas, ne devrions-nous pas plutôt apprendre à discerner la calomnie ?… (sinon d’apprendre à faire la différence entre un enfant-victime et un « enfant-soldat »… )

Ex: 1 témoignage (émouvant) d’une mère victime d’aliénation (FleurBelge) [en tant que Maman] :

 

« Il faut cesser de dire que ce ne que sont les pères qui sont rejetés!

Je suis moi une mère aimante, A 3 ans pour ma fille et 6 ans pour mon fils, mes 2 enfants adorés ont subi l’aliénation parentale par leur père contre moi…. (….) » [la suite ici]

.


Doit-on faire le distinguo ?

Faire une association systématique de deux concepts pratiquement disjoints, entre pédophilie et aliénation est une simplification mensongère (mais possiblement de bonne foi quand on ne fait que survoler le sujet).

Il y a en effet énormément de cas (la grande majorité en réalité) où il n’y a absolument aucune accusation de pédophilie même de la part du parent excluant.

Pour exemple : le cas d’un parent qui ne peut plus voir sa fille qui vit à 400 m de chez lui. Même après voir déposé de nombreuses plaintes pour NRE – Non Représentation d’Enfants et sans avoir été même accusé de quoi que soit… Le parent refusant le droit de visite, devant les forces de l’ordre invoque tout simplement sa propre décision arbitraire (!) malgré un jugement octroyant un droit de visite habituel… et tenant fermement la main de sa fille, éructe : « De toute façon, tu ne reverras jamais ta fille ! » – sans rien invoquer d’autres…

Imaginez la tragédie de cette situation pour le parent témoin de cette scène, mais surtout pour l’enfant à ce moment là… Quelle sera la prochaine étape, si on s’obstine à ne vouloir rien faire (le procureur malgré les plaintes, a décidé de ne pas poursuivre). Cette situation pour l’enfant n’est-elle pas scandaleuse ?

.


« Comment rendre son enfant fou ! »

« …Fou de tristesse, de douleur, de colère, de solitude, d’un chagrin sans fond, de cette situation qui le dépasse, (…) » »(…).

« L’aliénation parentale est un processus qui consiste à programmer un enfant pour qu’il haïsse un de ses parents sans que ce soit justifié. Elle est la conséquence de la bataille mise en place au sein d’un couple qui dysfonctionne sévèrement ou va se séparer »

.


On parle ici de 25 000 dépôts de plainte par an pour NRE Non Représentation d’Enfant (dont 4% condamnation), de nombreux cas d’EGV (Eloignements Géographiques Volontaires) sans issus.

Des enfants abandonnés par un système judiciaire incapable de faire face. On parle de 18 000 enfants/an qui prennent le chemin de l’enfant-otage voire de l' »enfant-soldat » avec des interjections de haine, aussi paradoxales que : « Tu me frappais quand j’étais dans le ventre de ma mère ! » (les souvenirs sont tenaces)…

Le maintien dans l’ignorance fait que ce problème reste insoluble et s’enracine dans la société depuis des décennies (dénoncé par de nombreux professionnels).

Ceux qui veulent dénoncer la pédophilie, c’est une TRES bonne chose. Mais, si se faisant et par ignorance, ils condamnent des parents au désespoir et des enfants à une souffrance muette, alors c’est parfaitement contre-productif.

Mais si le sujet de la pédophilie intéresse vraiment, je vous invite à visionner notamment ces cas intéressants relevés sur la page suivante

.



Un enfant aliéné dmd des comptes

« Une fille devenue mère témoigne sur la manipulation qu’elle a subie l’amenant à rejeter son père» (…).

L’enfant naît en aimant spontanément ses parents. Qu’arrive-t-il quand on lui apprend à ne plus aimer, voire à haïr…

.


« Le monde n’est pas « ou blanc ou noir » mais souvent les deux»(…).

L’évocation du concept d’aliénation est pour une majorité de cas tout à fait hors du cadre d’accusations pédophiles. On parle de desaffection d’un parent de manière progressive qui tourne à des comportements de l’enfant manifestement pathologique



Mais alors à quoi ca ressemble (concrêtement) une manipulation d’enfant ?

(NB : Les dégrés d’aliénation peuvent être divers : c’est l’intensité, la durée, le contexte, la fragilité de l’enfant, etc… qui pourront accélérer le refoulement de souffrance de l’enfant (liée à la séparation)en pathologie : l’enfant-otage de la situation pourra alors basculer plus ou moins sévèrement en « enfant-soldat », prenant parti du parent aliénant avec toutes les conséquences et la destruction psychologique qui en découlent…

EX 1 : UN PERE ALIENANT :

« Couple déchiré, enfant otage » (Olivier Pighetti pour Un monde en face – extrait téléphone)

+ Suite du reportage « Couple déchiré, enfant otage »

+ d’infos sur les parents pervers et la perversion

EX 2 : UNE MERE ALIENANTE :

.


source : https://affairesfamiliales.wordpress.com/2012/11/17/lettre-ouverte-aux-negationnistes-faisant-lamalgame-entre-sap-et-pedophilie-mediapart

Services sociaux A suivre : cf témoignage d’enfants aliénés » A suivre : Les Pros sonnent l’alarme


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

Publicités

Read Full Post »


Souhaitant faire la lumière sur un pervers pédophile : une ancienne victime, Jérôme Nozet, cadre à la SNCF, prend lui même la charge de l’enquête (7 ans d’investigations) pour retrouver la trace de personnes non prescrites par ses crimes.

Il s’appuie sur une association qu’il crée (Association Maryse Nozet) dans un premier temps pour obtenir des soutiens et organiser des opérations médiatiques et d’investigation et qui aujourd’hui continue d’apporter encore un soutien aux anciennes victimes et de prévenir celles en cours. Il utilise alors des techniques d’enquête professionnelles (profilage) pour tracer le mode opératoire du prédateur. Trouve des dizaines de victimes. Et enfin, rend publique les travaux en passant directement par les media, sans attendre une résolution judiciaire…


Un exemple à suivre, de courage et de détermination qui transforme la souffrance induite par la maltraitance, en quelquechose de vertueux et constructif pour aujourd’hui permettre une prévention du risque et un soutien aux anciennes victimes.

 

PedocriminaliteL’enquête de Jérôme Nozet aura duré sept ans. Sept années au cours desquelles espoir et désillusion se seront succédées constamment. Son témoignage est aujourd’hui un véritable exemple et son courage impose le respect. Présenté au Festival International des Grands Reportages d’Actualité l’an dernier, le film a été récompensé par le Prix du Public FIGRA 2011. Un gage de qualité pour un film nécessaire.
 

 

http://www.asso-maryse-nozet.org/A voir : site de Jérome Nozet, Association Maryse Nozet
-> Qui propose notamment un soutien aux victimes (ou anciennes victimes) et une partie accessible aux enfants pour leur permettre d’identifier s’ils sont actuellement victimes d’agression sexuelle (prévenir les actes
et d’indiquer aux enfants comment identifier les maltraitances sexuelles et se défendre….)

Sur le sujet…

https://affairesfamiliales.wordpress.com/2012/04/18/maltraitance-sexuelle-comment-debusquer-un-pedophile/

 
 

A suivre (article connexe) : Des lituaniens montent la garde 24/24h pour protéger une fillette A suivre (article connexe) : Des lituaniens montent la garde 24/24h pour protéger une fillette

 


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

 

Read Full Post »


L’honneur de la Belgique sera-t-il sauvé grâce à un de leur parlementaire, visiblement très courageux ?

Laurent Louis a transmis un email qui fait l’inventaire des grandes personnalités belges associées à la partie immergée de l’affaire Dutroux : il l’a adressé à ses confrères du parlement en prenant à témoin l’ensemble des citoyens belges. Un combat courageux où désormais, il risque sa vie à chaque minute [le dossier a été placé en lieu sûr au cas où il lui arriverait « quelquechose »].

L’image de la Belgique aura été maculée d’horreur par l’affaire Dutroux. Mais ce qui est intolérable, est le fait d’imaginer qu’il puisse y avoir encore d’autres enfants victimes…


Magistrale intervention du 14 décembre 2013, qui conclue le combat le plus courageux jamais rendu par un député…  Félicitation à la Belgique de compter parmi elle, une figure de l’Honneur et du combat politique pour la vérité…

Aussi, Laurent Louis en s’adressant aux autres parlementaires élus, appelle à une prise de conscience nationale (toutes tendances confondues), rappelant que « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui le regardent sans rien faire. »

Désormais, la balle est dans le camp du peuple belge : déjà pour garantir la sécurité de leurs élus qui tentent de les représenter dignement, sinon pour témoigner un soutien dans le choix courageux de s’exposer et défendre un des rares combats qui vaille encore la peine d’être mené : celui de l’Honneur…

Laurent Louis Parlementaire Belge député Fédéral Président du MLD

« Je demande que la justice soit faite. (…) Je me regarde tous les matins sans aucun problème dans un miroir. Et peu m’importe les risques que je prends. Je me dois d’être honnête vis à vis du peuple qui m’a élu. (…) Le combat ne sera pas facile et on tentera de me faire passer pour un illuminé ou un incompétent. (…) Pièces à l’appui, j’ai le pouvoir de vous ouvrir les yeux. Vous avez le pouvoir de les fermer ou de les garder bien ouvert. (…)

Je vous demande juste de participer à ce combat pour que justice soit faite ! (…) Nous pourrons alors construire ensemble la Belgique éthique de demain…‘ » (Laurent Louis)

« Ce matin, j’ai reçu un mail qu’il me semble important de partager avec vous.

Cet mail, qui a été envoyé à l’ensemble des parlementaires, met en lumière les vices et les implications de très nombreuses personnalités belges du monde politique, du monde des affaires, du monde judiciaire. Les accusations remontent même jusqu’à la famille royale.

En ma qualité de représentant du peuple belge, j’estime qu’il est de mon devoir de transmettre ce mail à l’ensemble des citoyens de mon pays dans un but purement informatif.

Laurent Louis Parlementaire Belge député Fédéral Président du MLDIl est évident que d’après ce que j’ai déjà pu découvrir dans mes recherches et avec mon expérience au sein du Parlement, je ne peux que souscrire aux demandes formulées dans ce courrier. Comme l’auteur anonyme, j’estime qu’il est temps de nettoyer notre pays de ceux qui le salissent et le déshonorent. Si un tel cataclysme pouvait se produire en Belgique, je peux vous dire que de très nombreuses têtes tomberaient et que notre pays se réveillerait plus propre, plus sain et plus agréable à vivre pour ses habitants et ses enfants en particulier.

PedocriminaliteJe l’ai déjà dit, le système belge est pourri. Ceux qui dirigent notre pays, ceux qui représentent les citoyens ne sont pas toujours des individus respectables à commencer par notre Premier Ministre dont j’ai déjà dénoncé les vices.

Pour ce qui concerne la liste des noms jointe au courrier, je laisse la pleine et entière responsabilité à l’auteur du document que je vous livre.

Bonne lecture à vous tous !

Laurent LOUIS,

Député fédéral – Président du MLD

(1) : Site web de Laurent Louis [censuré] (idem pour le parti MLD)
(2) : Wikistrike
(3) : Pedopolis

Pour résumer : également voir -> cette excellente synthèse (documentaire vidéo 90min) qui fait le lien entre les différentes affaires Zandvoort, Dutroux, etc… (signé Karl Zéro)

Links associés …


Le député fédéral subit des pressions politiques


L’affaire Dutroux : 320 000 personnes pendant la marche blanche


Temoin X1 – Regina Louf -> Interview


Laurent Louis en tee-shirt « Libérez le MLD » suit à la censure de ces moyens de communications


Ci-dessus, interview Radio de Laurent Louis : « C’est claire que le monde politique est au courant »

Une allocution exemplaire au parlement Belge pendant 10 bonnes min


La Ministre de la justice explique sans rougir que 545 PV d’auditions d’enfants abusés sexuellement sont perdus « par des femmes de ménages »


Appel au soutien du groupe français de lutte contre le réseau pédocriminel (Stan Maillaud)


Laurent Louis (18/01/2013) : « Le temps est venu de dire la vérité » Une intervention exceptionnelle où Laurent Louis qui s’oppose à la guerre au Mali fait une mise au point au sujet de la corruption qui gangrène les institutions

https://affairesfamiliales.wordpress.com/2012/04/15/les-belges-appeles-a-sauver-leur-honneur/

A suivre (article connexe) : Des lituaniens montent la garde 24/24h pour protéger une fillette A suivre (article connexe) : « La plainte pour “Viol en réunion” contre Lang, Hollande est recevable »


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

Read Full Post »


En Lituanie, des citoyens font le guêt 24/24h pour empêcher qu’une fillette ne soit rendue à sa mère qui la vendait à des pédophiles

(Affaire Deimantele)

«Deimantele est au centre d’un scandale de pédophilie qui avait se coué la Lituanie en 2009. Alors âgée de 4 ans, la petite fille avait raconté à son père, Drasius Kedys, que sa mère, dont il était séparée, l’amenait chez «des messieurs appelés Andrius, Jonas et Aidas» et qu’elle subissait des attouchements sexuels de leur part. (…)

Les abus sur Deimantele se passaient tous les week-ends chez sa mère ou dans des chambres d’hôtel. En retour, Laimuté Stankūnaitė recevait de l’argent d’après la petite fille. Le prix moyen étant de 1 000 euros la séance. Les pédophiles ont été identifiés par le père comme un important juge de Kaunas et deux autres magistrats.

PedocriminaliteCourant 2009, son père avait envoyé aux parlementaires européens et à des journalistes des documents pour appuyer les accusations et avait même placé sur Internet le témoignage de sa fille, notamment sur YouTube.(…)

Début octobre 2009, Drasius Kedys [le père]a décidé de faire justice lui-même. Il a exécuté de plusieurs balles le juge et sa belle-sœur qui était, elle aussi, impliquée dans l’affaire. Après ce geste de vengeance, il a mystérieusement disparu. En avril 2010, son cadavre a été retrouvé. L’homme de 38 ans, considéré comme un véritable héros en Lituanie, se serait fait assassiner à son tour.(…)» [la suite & dossier complet sur Pédopolis]

source : Pédopolis (Affaire Deimantele)

 


Echec de la tentative de récupération (policiers masqués) de la fillette chez sa famille d’accueil (sa tante)

 


Témoignage de la fillette

 

NB : De nombreux Lituaniens campent 24h/24 autour de la maison pour empêcher une nouvelle tentative -> Webcam 24/24h

 

 

https://affairesfamiliales.wordpress.com/2012/04/09/des-lithuaniens-montent-la-garde-2424h-pour-proteger-une-fillette/
 


EPILOGUE : ce 17 mai 2012, après plusieurs semaines de solidarité des lituaniens qui campaient autour de la maison, la police anti-émeute parvient à exfiltrer la fillette pour la rendre à sa mère – S’en suit une consternation générale de la population lituanienne qui prend la rue pour manifester sa colère…

Article sur le sujet : "Le scandale rebondit en Lituanie"

 

 

 

 

 


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

 

Read Full Post »


« 
La DDASS (Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales), ancêtre de l’ASE, avait désigné le Coral comme un de ces « lieux de vie » vers lesquels elle a pu orienter un public de pré-délinquants, d’autistes, de trisomiques et d’handicapés mentaux légers ; [dont aurait abusés sexuellement de nombreuses personnalités issues du monde politique, artistique, judiciaire et journalistique].

Le Coral, c’est aussi une expérience d’une collaboration qui débute en 1976 et qui a impliqué des travailleurs sociaux de la protection de l’enfance soucieux de nouveaux modes de gestion pédagogique et thérapeutiques.

Intégré aux néo-ruraux anti-enfermement, les ”lieux de vie” sont un mouvement qui a sa revue appelée « Possible » et plusieurs centres appartenant au Collectif des Réseaux Alternatifs (CRA), le Coral est conçu comme une expérience porteuse de libération, celle d’éducateurs « progressistes » menés par Claude Sigala, également président du CRA. Là bas, on récupère tous les jeunes et on les soigne en considérant que la délinquance, la toxicomanie, la déficience mentale, ce sont des maladies.

Malade aussi un adolescent de 17 ans qui viole à mort un enfant de 11 ans en 1979. Un meurtre sexuel au Coral, une absence de surveillance, rien de plus. Vraiment ?

PedocrimaliteToujours est-il qu’au secrétariat d’Etat à la famille, le Coral et le CRA en général sont très bien vus, il est question de les intégrer à la DDASS, un dossier à ce sujet est remis à Georgina Dufoix. Mais les pratiques du Coral vont aussi enthousiasmer un public interlope attiré par le retour à la nature et le rejet de toute décence, on ne semble donc pas soigner la pédophilie au Coral. Il se dira d’ailleurs de plus en plus que des personnalités aient fait de cette communauté autogérée, installée à Aimargues dans le Gard, un lieu de villégiature et débauche pour des pulsions contre-nature. On entendra aussi parler de pensionnaires fugueurs recueillis dans les environs, leurs récits sont particulièrement évocateurs, enfin alertés, des parents portent plainte pour actes pédophiles.

Le 13 octobre 1982, la gendarmerie fait une descente au Coral. Le juge Michel Salzmann décide d’y inculper l’éducateur fondateur du lieu de vie, Claude Sigala, un autre éducateur, Jean-Noël Bardy, mais aussi le médecin psychiatre, Alain Chiapello. Ultérieurement c’est un professeur d’université, René Schérer, favorable à l’abaissement de l’âge du consentement aux relations sexuelles, qui est inquiété. Puis, un éducateur stagiaire, Jean-Claude Krief en fonction entre noël 1981 et février 1982, est aussi arrêté pour une affaire délinquance économique. Mais il a des révélations à produire sur des pratiques bien plus graves que ses petites escroqueries.

Jean-Claude Krief parle d’une pédagogie à base de pédophilie, d’enfants confiés par les services sociaux et objets de pratiques immondes, ainsi que d’un trafic de photos pornograpiques mettant en scène des enfants. D’ailleurs des pédocriminels seraient invités à se « défouler » sur les handicapés mentaux qui leur sont « confiés ».(…)»

source : comitéCédif

 .

« Le capitaine Paul Barril, subordonné du Commandant Prouteau, créateur de la cellule anti-terroriste de l’Elysée, déclare en audience publique le 29 avril 1997 : « Je me rappelle qu’on nous avait alerté pour stopper l’enquête sur le réseau pédophile « Coral » à cause des personnalités mises en cause. » Parmi ces personnalités présumées : Jack Lang, le ministre de la culture, mais aussi le neveu du président Mitterrand. Ce réseau Coral impliquait plus de 340 personnalités dans le monde politique, artistique, judiciaire et journalistique qui auraient abusé d’enfants handicapés et autistes. » (Balawou)

Roger Holeindre à propos du « lieu de vie » Le Coral


Pédocriminalité institutionnelle : la coupe est pleine !

« Pédocriminalité institutionnelle : la coupe est pleine ! »(…).

« L’OVERDOSE !
Même s’ils sont de plus en plus nombreux, les témoins directs ou indirects de l’abjecte qui commencent à dénoncer l’inimaginable : ils sont encore trop peu pour que ca change. Néanmoins, des notables, des magistrats, des personnalités commencent à saturer : ils dénoncent la gangrène d’une Nation bientôt arrivée au paroxysme de la décadence …
»

.


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

Read Full Post »


« Pédophilie féminine »…

Lorsqu’on prononce, en les associant, ces deux mots, notre interlocuteur nous regarde d’abord avec incrédulité puis, dans un deuxième temps, demande : « ça existe vraiment ?! » La pédocriminalité a récemment conquis l’espace médiatique, mais ce crime est encore tabou quand il est commis par une femme.

 

Pedocriminalite"Notre société refuse l’idée que la sexualité féminine puisse être violente, dominatrice et qu’elle puisse être active. Dans sa vision toute masculine, la femme est une icône : celle qui donne la vie, protège son enfant et l’élève dans la douceur. Elle est l’épouse, la compagne ou la maîtresse aimante.

Dans l’horreur, la violence sexuelle, elle ne peut être l’égale de l’homme, sous prétexte de faire exploser l’ordre sociétal. L’idée qu’une femme puisse abuser d’un enfant est l’ultime forme de discrimination. Occulter cette transgression sexuelle, c’est contester, peut-être inconsciemment mais, par définition, toute sexualité féminine. Les femmes pédophiles reproduisent, en tout point, le schéma de leurs homologues masculins. En grande majorité, elles se cachent dans le milieu familial ou le cercle des proches.

S’il y a peu de prédatrice, c’est que souvent leur métier leur donne accès à l’enfant. Les agressions sexuelles commises sur des mineurs sont considérées comme les crimes les plus horribles, mais lorsque l’acte est perpétré par une femme, par une mère, on touche à l’impensable, à l’irreprésentable, à l’indicible." (Réalisation : Jean-Pierre Igoux – http://www.francetvod.fr/site-vod/pedophilie-au-feminin-le-tabou/)

 

https://affairesfamiliales.wordpress.com/2012/03/22/tabou-la-pedophilie-au-feminin-ca-existe/

 

Services sociaux   Asuivre : 280 000 hommes victimes de violence conjugale, en France : pourquoi un black out ?

 

 


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

 

Read Full Post »


Une fois n’est pas coutume, l’occasion suite aux découvertes de l’historienne Marion Sigaut sur l’affaire des Poissons, de faire un peu d’histoire…

 

En mai 1750, une rumeur persistante faisant état d’enlèvements d’enfants mis Paris en émoi. Les gens disaient que des agents de police déguisés s’emparaient d’enfants et d’adolescents et les envoyaient à l’Hôpital général. Des émeutes graves éclatèrent, des commissariats furent incendiés et des gardes tués. La répression de cette « Marche rouge » fut sévère et se solda par des condamnations à mort. Mais qu’était donc cet Hôpital général de sinistre réputation ?

Fondé en 1656 par Louis XIV, il était destiné d’abord à résoudre le problème de la mendicité par le « renfermement » des mendiants. Mais très vite cet établissement laïque géré par le parlement de Paris fut également utilisé pour enfermer d’autres catégories de population : les prostituées, les ivrognes et bientôt les enfants abandonnés, ou confiés à l’institution par des parents sans ressources, puis ceux qui traînaient dans les rues ou simplement y jouaient…

 


Vidéo 30min interview sur ce thème avec Marion Sigaut

 


Pedocriminalite

Les enfants disparaissaient par milliers. Ces gens là avaient la main mise sur des enfants qui rentraient dans l’hôpital général, et qui disparaissaient… (…) Sur ceux qui rentrent des centaines et des centaines disparaissent littéralement. Il y a vraisemblablement des affaires de mœurs à l’Hôpital général : L’hôpital général était au cœur d’un gigantesque trafic d’enfant…

"Pourquoi, brusquement on se met à enlever [service de police] des enfants dans la rue ?"
Cela coïncide exactement au moment où l’hôpital général se met en grève suite à l’arrivée de l’archevêque de Paris nommé pour y faire un contrôle." Ca a duré, jusqu’à ce qu’il y ait un enlèvement de trop. Un policier est pris en chasse par un parent et sa famille et l’affaire éclate…


Ces enlèvements ont conduit le peuple de Paris à se révolter sous la forme d’une guerre civile "la marche rouge" (par équivalence avec la "marche blanche" belge relative à l’affaire Dutroux) mais extrêmement sanglante…

Les domestiques ont pris les armes et ont fait la chasse à l’enleveur d’enfants. Il y a eu de très grosses émeutes sur Paris.

Il y a eu un procès (abominablement truqué). Condamnation des enleveurs d’enfants à 3 livres d’amende ! (Marion Sigaut)



 

Avant le XIXe siècle, On ne différencie pas les catégories de problèmes [délinquance, situation sociale, handicap] et d’enfants. La prime enfance est marquée par les faits suivants, les bébés illégitimes où des femmes les plus pauvres et isolées sont abandonnés au tour. La mortalité infantile est très grande. Les enfants même des familles bourgeoises ou nobles sont souvent élevés et allaités par des nourrices soit au sein de la famille (pour les plus riches) soit à la campagne. Voir L’enfant et la vie familiale sous l’Ancien Régime Philippe Ariès Pour les enfants abandonnés plus âgés, ils relèvent au XXVIIIe siècle de l’Hôpital Général notamment, l’hôpital des incurables à Bicêtre à la fois infirmerie, orphelinat, et prison.

Après cette période, l’enfant est éduqué en famille pour la plus grande majorité des enfants, il y apprend le métier de son père avant de devenir compagnon à son adolescence. L’éducation dans les collèges religieux est réservée à l’aristocratie ou la grande bourgeoisie. 200 Établissements scolaires jésuites existaient avant leur interdiction en 1763. L’éducation y était régie par le Ratio Studiorum ( plan des études ). Les obligations des élèves y étaient très détaillées y compris celles pour dormir la nuit. Le châtiment corporel y était pratiqué fréquemment. Le redressement des corps humains procédait au redressement moral, chacun devenant son propre censeur, tout au long de sa vie, une fois qu’il y avait été corrigé par la règle éducative.(Michel Foucault Surveiller et punir).

L’enfermement est de la compétence du parlement de Paris qui gère l’Hôpital Général et des lettres de cachets qui sont produites par le lieutenant de police à Paris. L’hôpital n’est pas un lieu de soin mais une prison et un hospice. Le terme infirmerie provient du mot latin firmus qui à la même étymologie que le mot fermer: Firmus: ferme au moral et au physique → ( verbe )Firmare ; rendre ferme, solide, en ancien français Enfermerie → Infirmerie[4] Le code pénal de 1791 envisage le mineur comme un auteur de violences potentiel qu’il faut dissuader par des menaces de sanctions exemplaires[5].

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_travail_social_en_France

 


Hopital Général « Les enfants sous tutelle sous l’Ancien Régime : des secrets bien gardés » (avril 2013)

 


[pour aller plus loin.. ] 2h00 conférence au sujet des "Lumières" XVIIIe. (juin 2012)

 


Conférence de Marion Sigaut – L’affaire Damiens : une affaire de mœurs ? (Réseau pédocriminel élitiste au 18° siècle)

 

Du même auteur (Marion Sigaut)..

 

I. L’achèvement de la centralisation

 

X – Le nouveau jansénisme

 

II L’humanisme

 

XI – La guerre des juges contre l’Eglise

 

III – L’anti-humanisme

 

XII – Le supplice de Damiens, ou le triomphe des barbares

 

IV – Le jansénisme au Grand siècle

 

XIII – L’humanisme des Lumières revisité : Voltaire

 

V – La chasse aux sorcières

 

XIV – L’humanisme des Lumières revisité : l’Encyclopédie

 

VI – La justice du roi : les Grands jours d’Auvergne

 

XV – Turgot ou l’avènement du libéralisme : la fin de l’Ancien Régime

 

VIII – Le satanisme au cœur de l’Etat : l’affaire des poisons.

 

XVI – Turgot ou l’avènement du libéralisme : la fin de l’Ancien Régime

 

IX – Le tournant de la régence

   

 

Pour aller plus loin…

 


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

 

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :