Feeds:
Articles

Archive for the ‘musiques’ Category


Mon garçon,.. "Ne pleure pas…"

« Chanson sur le thème de l’aliénation parentale »

«
Elle te fait dire des choses
Que tu ne penses pas
Des mots qu’elle t’apprend, qu’elle t’impose
Des mots contre papa
Avec cette peur qu’on suppose
Si tu n’obéis pas
Mais ne t’inquiète pas
Tout ça ne me touche pas
Rassure-toi
Je vis pour toi


Les jeux, les sorties, la guitare
Sont jugés mauvais pour toi
Et ton talent pour la musique
Devrait en rester là
Puisque quelque part dans tout ça
Il reste un peu de moi
Mais ne t’en fais pas
Tout ça ne m’atteint pas
Souviens-toi
Que je ne t’oublie pas

Mon garçon ne pleure pas
Non, je ne t’en veux pas
Le temps aura raison
De notre séparation

Elle a su te faire dire
Que tu n’aimes plus ton papa
Que tous ces moments passé ensemble
Ne comptent plus pour toi
Non c’n’est pas elle qui pleurera
Pour l’orphelin qu’elle fait de toi
Mais ne t’inquiète pas

Tout ça ne me touche pas
Rassure-toi
Je serai toujours là

Mon garçon ne pleure pas
Non, je ne t’en veux pas
Le temps aura raison
De notre séparation

Un jour, tu comprendras
Tu seras libre de tes choix
Et je sais que ce jour là
On se retrouvera.»

Éric Manceau


Quelles perspectives pour les parents exclus ?

Quels moyens d’action restent-ils
aux parents indûment séparés de leur(s) enfant(s) ?

.

 


« pères perdus »

Un documentaire qui permet d’apprécier la détresse dans laquelle se retrouve plongée certains parents séparés de leur enfant, …

 

nicolas_moreno_pere_1_jour_pere_toujours
…avant qu’ils n’en soient réduits à « monter sur des grues… »

« Comment se fait-il que vous soyez obligés d’en venir à de telles extrémités ?

« Je ne sais pas. Cela fait trois mois que nous bataillons (…). C’est une honte qu’on soit obligé de monter sur des grues pour être entendus ! On se met à genoux et on ne nous entend pas. Mais que faut-il faire ? » (Interview de Nicolas Moreno – source 17/02/2013)

En vérité, nous assistons à la montée d’une nouvelle forme d’exclusion, qui vise les pères, et atteint, bien évidemment les enfants » (Marianne – 19/02/13)

.

 

A suivre : Les pros sonnent l’alarme ! A suivre : Les articles best Of

 

 


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

 

Publicités

Read Full Post »


« Stromae – Te Quiero »
Le "modèle" des unions familiales éphémères, vu par Stromae

Cela résume assez bien en effet, la déliquescence du modèle familial occidental. Avec les enfants au centre de cette problématique : d’abord au coeur des conflits, puis brimés par l’Exclusion Parentale

cf. Statistiques du divorce en France

 


Stromae – Te Quiero

« [Couplet 1]
Un jour je l’ai vue, j’ai tout de suite su que
Qu’on allait devoir faire ces jeux absurdes
Bijoux, bisous et tralalas, mots doux et coups bas
Insultes, coups, etc, etc
Non non ! Pas les miens mais les siens oui
Notre enfant deviendra aussi le sien ensuite
Enfin c’est le juge qui insistera, j’imagine
Imagine-moi la télé sous le bras
Et mes jeans sales et puis tout ça…

[Refrain]
Je l’aime à mort mais pour la vie
On se dira "oui", à la vie, à la mort
Et même en changeant d’avis
Même en sachant qu’on a tort
On ne changera pas la vie
Donc comme tout le monde je vais en souffrir
Jusqu’à la mort

Te Quiero
Je voudrais être son ombre
Mais je la déteste
Te Quiero
Même au bout du monde
Eh bien, qu’elle y reste
Te Quiero
Oui je l’aimais tellement
Que je l’aime encore
Te Quiero
Je n’aurai pas le choix, non
Jusqu’à la mort

[Interlude 1]
Te Quiero, te Quiero
Jusqu’à la mort
Te Quiero (x3)

[Couplet 2]
Un jour je la reverrai, je le saurai tout de suite
Que ce sera reparti pour un tour de piste
Un môme de plus, un nouveau juge, et puis leurs odeurs de pisse
Ca deviendra juste une fois de plus plus répétitif
Imagine-moi dans mes vieux jeans
Mais cette fois-là, sans domicile
Le moral bas, en haut d’un pont, d’une falaise ou d’un building
J’aurai l’air d’un con quand je sauterai dans le vide

[Interlude 2]
Je l’aime à mort (x11)

[Refrain]Annotate »

 


« Les 20 demandes d’un enfant de parents séparés » (…).

« Chère Maman, Cher Papa ,

N’oubliez jamais: je suis l’enfant de vous deux . Maintenant, vous ne vivez plus ensemble, mais j’ai besoin aussi bien de l’un que de l’autre.

Ne me demandez pas si j’aime plus l’un ou l’autre. Je vous aime tous les deux tout autant (…) »


« Familles en décomposition : qu’en pense la religion ? » (…).

«Le point de vue de 3 hommes de foi sur la notion du couple, l’exclusion parentale, la garde des enfants et la sacralité du mariage

Face à une décomposition quasi-sanitaire des familles : comprendre un peu mieux les raisons d’un échec dans l’unité du couple, dans la société contemporaine (…) »

 

 

A suivre : Stromae : Papaoutai A suivre : Les articles best Of

 

 


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

 

Read Full Post »


« 1 enfant de la séparation sur 3 ne voit plus jamais son père »

« 34 % de ces enfants ne voient plus jamais leur père et seulement 42% d’enfants le voit au moins 1 fois par mois !? (Rapport num 2832 Assemblée Nationale– "Mission d’information sur la famille et les droits de l’enfant" – p 212 – 25/01/2006 ).» (source)

 


Stromae – Papaoutai

 


« Les 20 demandes d’un enfant de parents séparés »(…).

Chère Maman, Cher Papa,

N’oubliez jamais que je suis l’enfant de vous deux.

Maintenant, vous ne vivez plus ensemble mais j’ai besoin aussi bien de l’un que de l’autre …



.

 

 

A suivre : Les pros sonnent l’alarme ! A suivre : Les articles best Of

 

 


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

 

Read Full Post »


comite cedif

Merci Daniel de SOS PARENTS ABUSÉS de nous avoir parlé de cette chanson avec un clip tout à fait saisissant.

La DDASS s’appelle désormais l’ASE, mais les adultes d’aujourd’hui qui ont pu subir un placement en foyer dans leur enfance étaient bien ce que l’on appelle des enfants de la DDASS.

Pour le reste une exégèse n’est pas utile, il suffit d’écouter la chanson, elle raconte l’histoire d’un enfant placé suite à une dénonciation malveillante, à un rapport social bidonné. L’enfant a un avocat qui ne le défend pas et les parents sont empêchés de voir leur fils qui pense avoir été abandonné.

Arrivés à l’âge adulte les enfants de la DDASS demandent des comptes, nous sommes aussi là pour qu’ils en obtiennent.

View original post

Read Full Post »



Les difficultés à faire respecter les droits des enfants poussent certains pères à des retranchements dans un combat du droit des pères, un combat perdu d’avance à la hauteur de l’indifférence vis à vis des souffrances muettes des enfants .. mère, père, justice, enfants – tous plongés dans une bataille qui en premier lieu rend les enfants victimes, dommage collatérale de l’entre-déchirement féministes ou masculinistes ; et nulle enfantiliste ici bas, pour leur rendre la justice dont il sont pourtant officiellement crédités ?? Mais qui pour la faire respecter ?

source : https://affairesfamiliales.wordpress.com/2012/02/02/cali-le-droit-des-peres-ou-la-souffrance-en-musique/


Accueil, A proposSommaire, plan de site, catégories des articles Les PROS sonnent l alarme loi, jurisprudence et moyens preventifsTous les articles Checklist - discerner la calomnie Links, ContactsJournal de bord

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :